Casanova

peintures, scultptures, écritures
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jean de La Fontaine - Contes libertins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
casanova
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 8331
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Jean de La Fontaine - Contes libertins   Lun 24 Oct à 14:08

Jean de La Fontaine - Contes libertins



Lus par Jean-Pierre Cassel

Musique interprétée par Mauricio Buraglia (luth et théorbe)


1. La servante justifiée
2. Le cuvier
3. Le villageois qui a perdu son veau
4. Le faiseur d'oreilles et le raccommodeur de moules
5. La clochette
6. Le cocu, battu et content
7. L'anneau d'Hans Carvel
8. Pâté d'anguilles


Jean de La Fontaine ne fut pas seulement l'auteur des fables qui firent de lui
l'un des plus grands poètes français. Il signa aussi des contes libertins qui
portèrent préjudice à sa carrière et faillirent lui coûter son entrée à l'Académie
française, suspendue par le roi Louis XIV.

Le lieutenant de police La Reynie fit saisir, le 5 avril 1675, le volume des
"Nouveaux contes de M. de La Fontaine", jugeant l'ouvrage "empli de termes indiscrets
et malhonnêtes, et dont la lecture ne peut avoir d'autre effet que celui de
corrompre les bonnes moeurs, et d'inspirer le libertinage".

Pourtant, le recueil n'empêcha finalement pas l'entré du fabuliste à l'Académie
française, en 1684, mais il dut se repentir de son écriture lors de son extrême-onction,
devant l'abbé Pouget et des membres de l'Académie, le 12 février 1693, alors qu'il
était gravement malade : " ... Je conviens que c'est un livre abominable. Je suis très
fâché de l'avoir écrit et publié ..... J'en demande pardon à Dieu, à l'Eglise, à vous,
messieurs de l'Académie, et à tous ceux qui sont ici présents."

La Fontaine survécut deux ans encore à cette confession, mais sentant venir la mort,
il écrivit à un proche : Ô mon cher, mourir n'est rien, mais sais-tu que je vais
comparaître devant Dieu ? Tu sais comme j'ai vécu ... "





"Ses Contes qui sont la plupart de petites nouvelles en vers sont de la même force, et l'on ne pourrait en faire trop d'estime s'il n'y entrait point presque partout trop de license contre la pureté; les images de l'amour y sont si vives qu'il y a peu de lectures plus dangereuses pour la jeunesse, quoi que personne n'ait jamais parlé plus honnêtement des choses déshonnêtes" (Charles Perrault). Sur de douces mélodies baroques, neuf contes libertins qui firent scandale lors de leur parution, lus ici par Jean-Pierre Cassel. De "La Servante justifiée" au "Cocu, battu et content", Jean de La Fontaine se moque et satirise, badine et fait se rencontrer des personnages ignorants ou, au contraire, fort malins, sans oublier de conclure par une petite leçon de morale divertissante.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.casanova.forumactif.com
 
Jean de La Fontaine - Contes libertins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean de la Fontaine : le loup le renard par devant le singe
» Jean de la Fontaine avait raison.
» "Le loup et la cigogne" de Jean De La Fontaine+Quelqu'un meurt... Benoit Marchon
» "Le lièvre et la perdrix" Jean De La Fontaine+TES OMBRES DU PASSE+"Echos" de Loukristie
» Les fables de Jean de la Fontaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Casanova :: LE CINEMA DE CASA :: LIVRES AUDIO-
Sauter vers: