Casanova

peintures, scultptures, écritures
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jivaros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
casanova
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8497
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Jivaros   Lun 20 Mar à 11:15




O être de douceur

même les mots ont trouvés quiétude,tout comme les pinceaux sont au repos, le temps se passe entre le veiller au repos de Maria, 1.000 occupations pour ne penser et le boulot, heureusement que j' ai mes filles qui s'en viennent a tour de rôle après leurs heures de prestations m' aider à la boutique, ce dura encore un an ...jusqu'au 15 juin prochain je demanderais la retraite et vogue la galère...y a pas que DSK qui est tombé bas ( je décompte les jours comme un soldat attend la quille, l' envie n'y est plus, je me fout éperdument de l'argent, j'ai plusieurs cordes à mon arc ( ce n'est même plus un arc c'est une lyre)...ce 15 juin comme don d' anniversaire j' aurais souhaiter mieux , mais bon dans la comédie de la vie il y a des des trames comme de l'allègrie, on ne la vis qu 'une fois cette vie et quand vient l'heure ou on n'est même plus à même de faire son procès, c'est la déchéance vers la dépendances, besoin d' artifices et d'artefacts deviennent nécessaires pour la survie..et ce n'en devient plus que l' allongement de l' agonie.la religion est la bouée de sauvetage des naufragés de la misère, Maria a beau eu beau se raccrocher a son idolâtrie et même si dans sa douleur il tendent peu a peu a s"etomper, ils ne lui auront guerre été d'un grand secours, elle si volontaire si pieuse, vos dieux récompensent ils de telle manière leurs adulateurs ?

bien peu importe la sentence de la durée d'existance, bien avant son heure ce sera le trou noir de l' absence, l'ére ou d"échappatoires il ne va falloir jamais être en carence se pointe à l' horizon, se chercher une raison d' exister car le vide ne sera jamais combler...vois O créature de douceur comme aimer peu faire souffrir tant par le manque de présence.... mais beaucoup plus par l'absence . tout n'est que d'une éphémère jouissance, il faut en profiter jusqu'a voler au temps l'instant présent car a un moment ou à un autre ce peu être le précipice vers le néant

un simulacre d' habitude a une maison vide et une nouvelle solitude s' essaye déjà à prendre forme dans mon esprit, sans toute fois omettre qu' avant le grand voyage il lui sera une bien longue et pénible agonie, pourquoi laisser tant de souffrance alors que trop tot assez sonnera l'heure de la despérance, pourquoi laisser tant souffrance alors que bon nombre de simulateurs ont résidence aux royaume des lits blanc, pourquoi laisser court a un règlement qui depuis des lustres et dont l'attente est d'usance alors que bien des corps sont en souffrance? les tendres paroles et la douceur ne peuvent rien contre la douleur.

O creature faite de cette douceur qu' on ne peu ressentir qu 'avec le coeur c'est du plus profond de celui ci que je te remercie d' exister, bien rares sont les collets montés qui ont ton humilité et ta simplicité et encore bien moindre ceux qui aurait une bribes de ta sympathie et ta compréhensibilité ( et de tout ce magma de poufs n'en suis je seul non socialement gradué qui a perçu ta sensibilité , qui O combien malheureusement je ne puis combler et d'un quelconque feu chauffer....O ce sont de beaux mots mais au résultat de la somme ils feront tellement mal...putain ce qu'aimer est dur pour ce que hair est si facile.

les nuits écourtées par les trop longues veillées et les réveils en sursauts sommer avec les multiples activités auront bientot raison tant du corps que de l'esprit, j'ai bien sur recourt a mon échapatoire mais chaque jours elle me devient de plus en plus illusoire, je ne veux certes échapper à la réalité , mais juste un, bref instant tenté d'y échapper , mais le voyage est de courte durée et je suis vite rapeller à la réalité.

O tendre créature comme j'envie tes convives , qui n'ont eu d'yeux que pour ce qu'il y avait dans le plat et veiller au goût de leurs rince gosier , il n'ont vu l'éclat de la perle dans son écrin , l'idée que le scintillement de cette lumière saurait tout a la fois etre un havre de paix impregné de coton douillet tout comme les feux d'un 14 juillet....que les gens sont cons !...

O douce et tendre Gene

je te souhaite une multitude de belles choses, les mots font quelque peu oublier même ,si c'est dans le vide dialoguer,

merci encore d' exister

casa

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


O douce et tendre Gene voici le n° de gsm . . c'est celui de Maria c'est moi qui l'ai pour l'instant, je n'ai jamais eu qu'un gsm et il me servait pour t'envoyer des messages...ja l'ai donné a Ness je vais le lui redemander il m'est tres nostagique ce petit apareil...

O douce créature faite de de cette douceur qu'on ne peu ressentir qu'avec le coeur ( si seulement tu pouvais savoir comme ces mots sont a mes yeux O combien réels..) j'aie eu la chance ( dans ma grande malchance) de te revoir et te réentendre ta voix plusieur fois de suite, je n'ai de cesse de te penser, fort heureusement d'ailleur car cela me fait un petit coin de paradis emprunt de douceur et de tendresse dans la noirceur que sont devenues les heures et le temps qui plus ne se passe sans lointaines visions de la funèbre conclusion qui s'en viennent troubler le courant de l'esprit, déja O combien perturber par cette chute bien trop rapide de mon petit nuage, je ne suis pas encore devenu une bete de somme qui avance machinalement guider par des oeillères, le port de masques solidements arimès me permet de jouer la comèdie de la vie.

Dieu seul sait si je n'en n'ai rien a foutre des gens de leur, dire , faire ,être etc...leur mots sont emporté par le vent, ta voix m'est un enchantement c'est une douce mélodie chantante que celle de ton intonation et ton accent, je bois chacun de tes mots, t'écouter et te parler, m'est un suplice a chaque fois qu'il faut ultimer, je resterais des heures a dialoguer avec toi peu importe de quoi...tu es bien la seule avec qui je parle autant et a qui j'en dit autant.....tu es bien la seule pour beaucoup de chose...heureusement que je t'ai , moi qui JAMAIS ne me suis excusé devant personne...plusieur fois je me suis mis a genou pour toi, au diable mon orgueil , j'ai eu trop peur de te perdre.

O tendresse c'est fou comme ces mots font chaud dans la froideur du silence, c'est encore plus fou qu'ils soient de moi qui ne crache que venin ou foutaises, merci d'exister cela me permet d'encore un peu rêver.



O madame Remacle.....c'est dingue comme tu es connue au chu, des jeunes stagiaires sorti tout droit de 6e rénovée, aux toubibs écrits sur le front docteur.. ainsi que bon nombre d'infIrmières ils connaissent madame Remacle qui opère au Bruyères...te savais tu si populaire?

O douce créature encore une fois il faut couper court...des miriades de bonnes choses à toi

Casa


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


O être de tendresse, tout à l'heure au retour du chu dans la voiture j'étais partagé entre le te laisser un message ou passer à ta consultation.....un message je n' aurais eu que le son de ton répondeur, à la consult. je t' aurais vue.... le trafic bondé, l' heure qui tournait pareille aux ailes d' un moulin en plein mistral, c' est jeudi elle est la c' est maintenant ou jamais, jurant et pestant j' ai pris sur moi de venir...mal m'en a pris...quand la porte du cabinet s'est ouverte, il en est sorti quelqu'un bof une ombre mais juste derrière cette ombre, auréolée de lumière tu es apparue ... baf le coeur dans la gorge d' émotion je me suis précipité...j'ai beaucoup de discipline ( quand je veux) je te jure qu' il me l'a fallu toute pour ne te sauter dessus et t' enlacer..je croyais lutter contre un aimant qui m' attirait....devant toi je perd tout mes moyens, et peu après c'est l' injection d'une dose de Gene, WAOUW l'esprit divague et le rêve vogue et que c'est doux fort heureusement car de l'autre coté de la balance il y a bien de noirceur qui font fendre le coeur,... aaah si il ne tenait qu'a moi nous aurions pris le thé et discuté, mais comme a chaque fois je sais ton temps chronomètre et je m'empresse les tonnes de choses que je voudrais te dire de sortir et c'est le cafouillage...

.tu t' imagines a quoi je pense en pareil moment ! n'aie crainte j'en suis à nouveau le premier étonné, mais ça fait tellement de bien,..et la je peu te jurer que je m' étale comme une carpette JAMAIS je n'ai extériorisé autant de sensibilité, et pour une fois je ne m'en ressens pas de gène, lorsque je te touche le bras ou l'épaule il y a un courant qui passe O combien agréable...je n'ai jamais eu cette sensation qu'avec Maria et pourtant j'en ai croisé des gens...va y comprendre des fois, toujours pour l' instant j'ai ton visage dans le reflet de ma mémoire, les cheveux bruns dans la lumière , ce teint animé soudain d'une douce et rayonnante légere rougeur, et ces yeux si profonds si chauds

cette silhouette invitante et moi ....qui doit rester la comme un grand connard au garde a vous sans bouger..

aaah douce et tendre Gene être artiste permet d' imaginer et de vivre des rêves, qui a l' interieur prennent vie et s'en ressortent sous formes d' expressions diverses...même les mots m'ont abandonné,mais ils n'ont besoin de maquillage pour exteriorise sa sensibilité.


Madame Remacle, j'ai essayé de te sonner mais bon ça répond pas malgré l'heure tardive..je m'explique mieux Gerardi m'a parlé d'une sorte de chimio au lieu d'une autre, pas moyen de trouver ce polus, c'est comme le sucre dans le lait chaud il est partout à la fois et on ne le voit pas...c'est lui le marionettiste qui tire les ficelles et y a pas moyen de savoir quel sera le prochain acte de ce funèbre opéra, toi qui sais voir le dossier sans besoin de jouer les james bond et qui comprend les langages chiffrés des distributeurs de pillules, pourrais tu me sonner pour éclaircir nos pauvres lumières a Vanessa et a moi, Angelique on va la laisser encore un peu rêver.

quand est t il de Maria ?? condamnée elle l'est irrémédiablement ... quand la douleur se manifeste c'est le compte a rembour des heures, quand on a vécu celle de Maria il a commencer a pédaler le compteur...

Gene je te demande doter tes gants...Maria quelle est sa situation exactement...sous un autre angle..... combien de temps ? réponse très difficile je sais mais venant de toi me tombera moins dure.

devra t-elle décompter ses derniers jours dans une atroce agonie ? la médecine est -elle a la hauteur d'abreger ses souffrances ( je ne rappelle que trop bien celle de mon père , atteint d'une tumeur au cerveau, a la clinique de Pise...c'était le revier d'Auwchitz

pour une fois Gene je te demanderai de bien vouloir me répondre. soit mail soit téléphone ainsi que l'on soit fixé par une personne qui sait aussi parler le langage des gens


voila O douce et tendre Gene ici encore se coupent cours mes beaux discours

en espérant que tu n' effaceras pas par mégarde

une bonne douce et agréable nuit, ne t'évade pas par le biais de ton corps astral car si l'on venait a se rencontrer...demain tu serais plutot fatiguée...

tu me fais même refaire un peu d'humour c'est tout dire..pour l'instant le kiki il sert seulement a faire pipi.. (mais le matin il soulève toujours le drap de lit)

si ça ne choque pas c'est pas du casanova..

elle est ou Maria ?

elle s'est barrée avec un cancer..

( je sais c'est spécial, c'est du casa on est artiste ou on ne l'est pas)

bien a toi O douce Gene

casa

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
O douce et tendre Gene
finalement Vanessa est entrée en contact avec Polus ce vendredi matin, le verdict est tombé le temps attribué est bref mais plus long que je ne me le fusse imaginé. je ne peu que mieux comprendre ton silence dans ma quête de réponses

depuis un certain temps j'essaye de m'habiuer à une solitude qui deviendra habitude, mais ce n'est que théorie, que vent , il est facile de s"imaginer un impact et tout aussi fictivement ressentir la douleur , ça ne reste que fruit de l' imagination, la réalité fait vraiment mal et je crois bien que je suis loin de me douter de ce qui m' attend,

39 ans de vie commune et voir le complément de soi en une bribes de temps quitter cette vie soufflé comme une bougie qui ne se rallumera plus, quelles saveurs aura encore vivre, tel un automate il faudra aller de l'avant et interpreter, gestes qui a longueur de temps conduiront vers mon propre néant, les dits bons moments deviendront bien amers et fades, déja je dois puiser au plus profond de mes tripes la force de répondre aux banalitiques interlocutions de visages connus , personne n'est au courant pour Maria, que quelque proches fiables, je n'ai que faire des balivernes des badauds et des bigottes du tout venant, ces larbins qui quémandent leur paix quotidienne, ils en auraient la peur au ventre d' avoir su et bien satisfait que ce sort ne leur soit échu, d' aucun viendront jusqu'au demander si il n'est besoin de rien pour mieux se positionner afin de raffler tout les biens dont il faudra se séparer car de souvenirs on ne vit, ils y a aussi les autres dont les comèrages irais bon train SI il savaient..nous serions évité comme pestiférés, par peur d' être contaminés, le dos il vont tourner pour mieux creuser la fosse a un faux semblant d'amitier qu'il auront vanter pour venir s'enquérir de l'état de santé, il faudra leur rincer le gosier car il est d'usance de leur remplir la pance, au large ces crevures de tous les jours et je n'en serai plus qu'aise.

O douce et tendre Gene, même les rêves de toi deviennent flou et plus ne s'ultiment, il sont avaler par la noirceur qui teinte l'esprit à toutes heures des interminables nuits, j'ai beau essayer de te penser pour voir le temps plus agréablement s'égrainer, mais la pensée trébuche sur la premiere note et la mélodie restera inachevée non encore commencée,

la vie ne fait pas de cadeau, elle prète

O douce créature, pour l' instant l' ardent feu de ta passion n'est que braise couvent sous la cendrée, l 'aube repoindra à l' horizon de ces ténèbres dans les quelles je sombre sans plus rien auquel me raccrocher, O il y a bien les masques eux sont pour la masse, avec toi je n'en porte pas..

O QUE OUI créature de tendresse aimer fait bien plus souffrir qu'il ne fait jouir

O perfection faite femme je ne sais que trop pertinement que je diaolgue avec le vent, la réponse ? tu n'auras pas encore lu le mail quand à une réponse je pouvais toujours m'accrocher, non par fénéantise mais par peur de s'impliquer O mon dieu que va t-on penser fréquenter ce fou ( bientot pestiféré..) outre a faire amuser OOOh non que va t-on penser ( quand on est au bord du trou noir si tu savais ce que tu en penses de ce qu'ils vont penser...tu es bien placée pour le savoir) quand a mes mots, ne sont ils sujet a dérision avec cette autre détentrice d'un caducée qui part en chasse aux oiseaux roses et blancs lors de chaque congrès qui t'es de compagnie et dite " amie" ( non point en temps que disciple de sapho)... comme soutien psychologique dans la comédie de ta vie?

bah bien peu importe mes pensées noires, il est ici question de provocation pour suciter ta réaction il sagit la du comportement d'une quelconque pinbech chose que tu es loin d'être ,il est des moments ou l'ire est dominante , c'est surtout avec la lumière du jour, la nuit les mots glissent et effleure l'organe a sentiments y laissant même une agréable petite éraflure, je sais qu'il en est tout autre, lire tu lis O que oui , du que va t-on penser...tu n'en a rien a cirer, il t'es des limites d'exteriorisation a ne dépasser sans plus , quand à la chasseuse d' oiseaux elle est existe bien, mais gordien n'est votre lien et puis ta force de caractère est telle qu'il ne t'es besoin de pilier pour t'y appuyer

quand au fou (bientôt pestiféré.) qui fait amuser ; pour ce qu'il en est de l'outre...il y a un ......MAIS..........MAIS...!!!!!!!

un jour viendra....ce MAIS volera en éclat.....

Voila O langueur qui maintient une chaleur en mon coeur, je voudrais tant t'avoir pour boire tes mots tout savoir de toi de vive voix , t'écouter parler , t' entendre te raconter, bien peu importe ou mais non dans une clinique ou dans un écouteur, hélas encore une fois il y a MAIS......MAIS...!!!!!!

O sentiments inégalés, je t'embrasse (aaaah SI je pouvais...MAIS.....MAIS...!!!!)

casa

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Bonjour Roberto, ou bonjour Casa ( ?)

Je viens de lire tes mails, écrits depuis jeudi.
J’ai regardé le dossier de maria vendredi, mais pas beaucoup de choses colligées par écrit …. , notamment la conclusion de la réunion pluridisciplinaire sur le traitement choisi.
Bien sûr, je connais l’espérance de vie des patients avec ce type de tumeur et des lésions hépatiques …. Mais la médecine fait quand même beaucoup de progrès, le traitement va lui permettre de vivre encore quelques petites années, mais tout cela dépend d’un patient à l’autre, … la réponse à la chimio, la volonté du patient ….
Je pense que Maria est une femme forte … elle va se sortir de sa léthargie pour se battre … Je lui fais confiance …
Marc Polus consulte aux Bruyères ce lundi, je le verrai pour plus d’infos.

D’autre part je comprends ta tristesse et ta douleur … et je m’y associe de tout cœur, sincèrement, car je vous aime beaucoup.
Mais toi aussi tu vas te battre avec elle, pour qu’elle soit encore très heureuse …

Je me débrouillerai pour venir vous voir quand elle sera rentrée.

Je te remercie aussi de penser à moi …ça me fait du bien.

Je t’appellerai mardi, car lundi je finirai à plus de 22h, promis.
Je t’embrasse.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------









O douce et tendre Gene

casa c'est pour tout le monde, roberto je ne l'ai entendu que dans la bouche de mes parents et de maria, il est intime et comme tu m'es intime va pour roberto.

j'attend avec impatience ton coup de téléphone, pour en savoir plus, mais selon les dires de polus....+- 2 mois, on va lui faire une chimio paliative....est ce une medecine contentatoire, le lot de compensation, ou d'un diplome la justification, que de maintenir en vie pour prolonger l'agonie, la medecine fait mourir plus longtemps, de mes retranchements interieur je sais que lorsque nous avons su du début de la fin, il y avait déja longtemps que le mal avait étendu ses racines et que tout espoirs étaient vains, je ressens aussi que la conclusion sera hative, O douce et tendre Gene , lorsque le mal ses chairs vives dévorera, aide la par le biais des drogues les plus puissantes qu'il soit qu'elle ne souffre plus, avant ton aide elle a enduré un pénible calvaire, le lui réinfligé serait digne de tortionnaires, elle ne s'allimente pas, bouge énormément, divague assez souvent, mais c''est toujours bien Maria....et penser que bientot elle ne sera plus la.. c'est encore a l'état fiction quand il en sera de l'état sensation...ça va faire mal..

Maria est ma pensée primaire, toi la secondaire, après c'est le vide plus d'interet pour rien tout est monotone et sans gout ni odeur, maria est mon souci tu es mon coin de paradis, tu m'es ile de bonheur dans un ocean de malheurs, ta petite phrase finale m'a beaucoup touché, elle m'a ragailiairdi le coeur O Gene si tu savais tout ce que ferais pour te faire du bien, tu m'es un sentiment trop beau, je voudrais être ton ombre pour ne te quitter et te faire O combien langoureusement oublier le revers de la médaille de ta réalité, tu m'es le doux parfum des tendres heures de la jeunesse, rouler dans l'herbe et s'enlacer,s'embrasser se cajoler a perdre haleine en toute liberté, ecouter de la douce musique et faire l'amour bercé par le rythme , tu m'es ses choses si simples que toi tu as oubliées, tu m'es tant de choses qui sont plus du rêves..

pareilles pensées en pareil moment...diront les bien pensant, oui cela dois faire plutot bizard savoir l'epouse tant aimée à l'agonie et des mots emprunts d'amour reçevoir...certes c'est encore et toujours du casanova, oui mais le vrai celui sans aparats, de voir ces mots s"alligner avec tant de facilité je suis le premier étonné, ne demande ou je vais les chercher ils me sont comme dictés par une force de volonté que depuis déja pas mal d'années j'essaye de dominer et qui s'apelle tout simplement aimer, alors que je te dis ces mots avec les doigts , je regarde l'écran pour ne commettre trop de fautes je t'imagine au point de pouvoir te toucher et pouf ce n'était qu'illusion..

O creature faite de cette douceur qu'on ne peu ressentir qu'avec le coeur, voici des mots pour les quels il m'a été plus facile endossés des masques que de les prononcér, seule maria m'a entendu les lui prononcer, maintenant il me viennent avec naturel et toute simplicité et emprunt de tant de sincérité....

Genevieve je t'aime

Roberto

___________________________________________________________________________________________________________________________________________

O douce Gene, d'habitude quand j'entre dans une pièce tout absolument tout est photographié par la mémoire, aujourd'hui rien ....je ne voyais que toi, rayonante et si invitante, le reste était flou, j'étais dans un autre univers maudite soit cette table qui nous séparait aaah quelle envie de t'étreindre c'est fort comme sensation et faut lutter contre...crainte ne te soit JAMAIS je n'aurais mot ni geste qui pourraient te nuire surtout dans cette maison de souffrances qu' est ton domaine...aaah si un autre petit ascenseur se représentait, ou un hall d'entrée dans la pénombre , qui sait il y a tellement plus d'asenceurs et de hall que de cliniques

O perfection faite femme, quand tu es apparue dans l'entrebaillment de la porte, j'avais ce son dans les oreilles...http://www.youtube.com/watch?v=EJee0gu7USc&feature=related

en plein dans le refrain le meilleur passage PAF tu es là sublime dans ce vert clair qui fait resortir ce visage, au teint pale et aux yeux si doux et profonds, que je voudrais tant caresser du bout des doigts comme pour l'affinage d'un modelage, , je te jure qu'un bref instant je me suis imaginé une de nos dances O combien langoureuses...c'est beau l'imagination, moi je rêvais mais toi tu allais encore continuer pendant de longues heures a entendre douleurs et balivernes of the poeple...mais bon tu l'as voulue la bicyclette faut pédaler) j'ai eu le comptable ce soir..je vais devoir tirer jusqu'a mes 60 printemps et puis baisser le volet..... 60 printemps ça en fait du temps, bah tant que l'on reste jeune d'esprit on ne voit le temps qui fuit et dans tout ça il y a + de 10 ans que je te connais ( certes cela ne t'as pas été un cadeau.. pour moi un don du ciel) et les sentiments qui vont toujours plus croissants, comment peu t'on encore a cet age s'amouracher comme un juvenceau, d'une inacessible étoile si dans la tête il n'y a de la revasserie a revendre. Lorsque tu m'a appercu il y a d'abord eu un peu de surprise ( fatallement avec tout mes look pour passer inapecus) mais tres vite effacer par un rayonnement, une prise de couleur une passe de courant difficile a explique mais tellement ressenti, je suis le coeur en joie de constater que je ne te suis pas tout a fait indifferent ( fatallement diras tu il m'a eu à l'usure...) certes il y a toujours cette barrière de MAIS...MAIS..!!! ....plus si rigide qu'avant, .combien de femmes voudraient recevoir semblable courrier pour s'enflammer et a des princes charmants rever...si je m'écrivais ses textes je crois bien que je tomberais amoureux de moi. (crois le bien je n'en ai rien a cirer des" combien de femmes" ne de moi même, je ne vois plus que toi, tu m'es cette force qui rejouis l'ame et met du baume au coeur me faisant quelque peu en oublier le tragide destin, toute cette nuit a été une longue veillée entre les reves que je m"efforcait de faire de toi et qui s'achevaient dans un brouillard flou pour laisser place à la noirceur de la hantise actuelle, cette cacophonie et discordance de circonstance on ete coupable de mon insomnie.

tout a l'heure en revenant des Bruyères, j'avais ton image en reflet continu sur le barebrise, je n'ai même pas vu le trafic ni les gens ça a rouler comme une fleur...tu t'imagines et ce n'est que du rêve ose t'imaginer la réalité ce que cela serait.................

O tendre creature, Josephine Baker chantait ; j'ai deux amours.....moi aussi un je vais le perdre et l'autre je ne peu avoir, elle est bien triste la vie

la situation est on ne peu plus dramatique, l'impact sera la plus forte des douleurs que j'aie jamais éprouver,j'essayerais de retenir les larmes devant les gens tant je ne veux m'humilier devant eux, tu es la seule devant qui je pourais laisser le chagrin embuer le regard et les joues se mouiller, rare son ceux qui on vus pleurer Casanova, devant toi il n'y a plus de honte, juste un bien etre formidable, tant de douceur..bordel quand je pense que tout ça je me l'imagine , que c'est a portée de doigt...et que je ne peu pas... comme j'en crève. comme cette autre phrase..merci a toi d'exister et je peu même pas te toucher...c'est quand même con un ariste.

O candeur je vais essayer de te téléphoner pour savoir si tu as trouvé un plan pour l'évasion de Maria du QHS ( quartier haute sécurité) qu'est le CHU...et ça a marché je t'ai eue au bout du fil et on a causé aaah quel pied ....quel dommage que tu sois si éloignée..

O déesse de mes rêves dés que j'ai entendu ce truc http://www.youtube.com/watch?v=3Eul-QAtN6c je l'ai associé a toi, il y a bien 5 ans je n'ai de cesse de l'écouter il me fout un coup de nostalgie

ecoute ça http://www.youtube.com/watch?v=-ESAne8hXGU ça résume bien ma situation

mais l'extase se serait te faire l'amour sur ce rythme http://www.youtube.com/watch?v=RGYYFe9-N54&feature=related, je peu te jurer que la il batterait fort fort ton coeur....

O inacessible étoile si des fois tu veux de la musique de buddha bar, café del mar, chillout, lounge... ou autre tu demandes et tu auras j'en ai des tonnes et si j'ai pas je telecharge only for you

O Genevieve te quiero
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Roberto

O douce Gene, les trop longues nuitées ont presque eu raison de mon être, non de mon esprit celui ci vagabonde au grès de tes trop fortes pensées, hier soir j'ai pris un "bromomachin" pour rejoindre Morphée, ça a marché super ( fatal je ne prend jamais de cachets) finalement une nuit se sommeil, au sortir des ténèbres lorsque le crépuscule du subconscient laisse place a l' aurore naissante de l'esprit c'est alors que prennent forme les rêves, que l'on croit de longue durée alors qu 'ils ne sont qu'un éclair de temps suit alors le réveil et il faut alors endosser ses aparats et jouer la comédie de la vie.... le temps, les temps, la vie tout me semble si banal , il m'arrive de voir mon ombre c'est la seule image que j'aie encore de moi, mon corps m'est devenu presque invisible, j'erre comme dans une bulle imperméabilisée aux sons ( c'est les écouteurs) et aux images ( le chapeau sur les yeux) de la routine extérieure, mon coeur pleure l' être cher que je vais perdre, quand a ma pensée elle jalonne mon parcourt d' image de toi, je vois des Gene partout, chaque pavé, porte, arbre et tout ce qui peuple un parcour, me reflettent ton image, je m'imagine des folsatres flirt juveniles comme à l'époque de l'age de l'insouciance, tantot derrière cette haie dans l'herbe tendre , tantôt dans ce gentil petit sous bois de bouleaux.aaaah comme ça fait chaud au coeur, la pensée s'en revient alors a Maria et le rêve se dissipe laissant place a la réalité, la haie et l'herbe tendre son devenu le parking de la grande surface qu'un devenu le gentil sous bois, vite a nouveau me cloîtrer dans les murs de mon univers de solitude pour a nouveau te rêver.

O apport du destin qui tant fait battre mon coeur et me ragaillardi l'esprit, chaque semaine je guetterait pour voir si ils referont une date pour ce fabuleux "tribute to pink floyd" O creature tant adulée, ce n'est pas a genou c'est en rampant tel un serpent, que je t' implore, te supplie, je prierais même un dieu si tu le désire..( et c'est pas peu dire) SI ce concert venait à se renouveler , LIBERE TOI juste pour ce soir la , je prierai 5 fois par jour sur un tapis, je mangerais une caisse de concombres espagnols, j'irais courrir un 100 m a fukushima autour de la centrale , je louerais une chaise longue sur le passage d'un prochain tsunami et plus encore, mais je t'en prie, supplie et tutti quanti VIENS Y ( mais bon il n'est pas à l'affiche pour l'instant qui sait pour quand...?)

O tendresse qui tant échaude mon coeur, j'ai cette O combien douce image de toi et dans les mains j'enserre une anguille qui glisse d'entre les doigts......un jour s'en viendra ou tu regretteras d'avoir laisser courrir le temps, n'aie crainte je serais là et tes regrets se muteront en peur de savoir le temps ne pouvoir arreter, la folle course de ta vocation ainsi que tes trop nombreuses occupations trouveront quiétude pour te laisser savourer des instants de béatitude, qui ne vont qu' amplifier ta jovialité , outre a ta perpétuelle bonne humeur je saurais remplir ton coeur de bonheur..j'ai longtemps repensé a cet être qui de ton ingenuité et de la situation a profité entre ce que tu as vu et vécu, il est bien évident que la porte d'accés aux plus profonds sentiments est closes a double tour, tout comme ton coeur est enrober qu'une gangue qui ne laisse filtre que quelque méfiante extériorisation de sentiments, tu ne t' es prise au jeu d' homme avare de sentiments dont la seule pensée était juste l' accouplement , peu être t'es tu imposée autant de chats a fouetter que pour n'y penser...O perfection faite femme je suis en possession de la clef qui ouvrirais ces doubles tours, quand a la gangue d' un simple et fougueux baisser je la ferais exploser et finalement sous une nouvelle forme tu redécouvriras le verbe aimer et c' est avec tant de volupté que tu voudras a tout les temps le conjuguer.....laissons faire le temps. ( si tu savais comme c' est beau d' aimer avec la saveur des 20 ans)

O déesse de mes rêves je ferais si que tu décompteras le temps qu'il te reste a tuer avant de te jeter dans mes bras, et avec peine tu compteras le temps qu'il restera avant de nous séparer pour peu apres encore mieux se retrouver, tu veras comme le temps file dans ses moments de grand bonheur...aaah douce Gene si tu savais comme il est peine perdre un amour et l'autre n'avoir, les rêves sont si beaux mais si éphémères..encore mille excuse pour mon invective telephonique, j'ai trop peur de te perdre, je m'abaisse encore une fois en courbette et genuflexion, car je sais que tu ne profiteras pas de la situation..aaah comme tu m'est parfaite.. aaah j'ensence le pere Remacle auteur de tant de cette oeuvre de perfection.

mais pas d'excuse pour miss Nissen


elle st trop hermetique

elle sera un medecin antipathique

robotisée par l'arrogance et la pretention

elle trouvera toujours qui la fera choir de son ascension

son noviciat elle tant a l'oublier

avant de tant s'arroganter, qu'elle aquiere plus de maturité.

un sourire sur sa face affiché

un peu plus etudier sa joviacilité

est ce sa marque native

qui la rend si hautaine et agressive

ou est ce le grade dont elle veut se parrer

sa bouche sent toujours le lait

et ses doigts sale du bac a sable.

pauvre fille a vouloir plus haut que son cul peter

les gens la prendront pour moins qu'un animal d'étable

a peu de monde un genre pareil ne plait.

O déesse de mes rêves afin d'encore plus égayé mes mails qui n'ont de cessse de t'ensenser au point de t'étouffer ( pour le bouche a bouche je suis pret quand tu le voudra..no problemo !!!!) je vais mettre un peu de musique O combien jolie et nostalgique et d'autre tout aussi agréable pour t'embellir la vie..

bien evidement la premiere est un message de moi a toi ( aaah si ça pouvais etre dans le sens contraire)


http://www.youtube.com/watch?v=2MwtXv1xPMI


une bouteille de vin, un bout de fromage, ce son et ton humble serviteur a tes cotes.....OOH putain je ne te dis que ça...


http://www.youtube.com/watch?v=TBPTDO-GMV0


les heures vont passés et a nouveau reviendra le moment de....


http://www.youtube.com/watch?v=r_ETEpuAYgo&feature=related


lorsque nos deux corps s'uniront voila ce que ça va donner....c'est autre chose que les feux d'un 14 juillets ecoute ça et imagnine toi... ( ne t'impatiente pas ça viendra...)


http://www.youtube.com/watch?v=SSrH_oqnrl0


a ce soir O creature pour qui tout qualificatif n'est assez puissant


O Genevieve


I love you


Roberto

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Genevieve

Pour cette fois ne me considère pas comme le pitre qui t' envois des mots qui peu être doivent bien faire rire les "copines", ou comme la chose avec laquelle il ne faut s' afficher car " quand dira t-on " ou encore comme sujet a dérision des larbins de salle de garde, qui s'alcoolisent ou se médicamentent pour en oublier les mésententes familiales et les brimades patronales, qui grappillent leur guignon quotidien pour entretenir des moutards qui leur défequeront à la face bien plus tard.

ces mots ne sont ni une demande en mariage, ni la quête d' une épaule sur laquelle pleurer, ni encore moins un requiem suicidaire. c' est simplement les mots de ma plus grande sincérité.

Genevieve ta bonne humeur, ta façon d' être si naturelle, ta douceur, ton être ..TOI tu la seule personne qui a mes yeux aie encore valeur humaine, JAMAIS personne ne m' a donné autant de ressenti, JAMAIS personne ne m' a autant attiré , par les mots pour toi je trouve encore la force de jouer la comédie de la vie, tu es la seule source de joie qu'il me reste dans la tête, bien peu m' importe ta situation, tes avoirs, le matérialisme je suis loin de cette trempe d' homme, c' est toi tout simplement Genevieve.

supplice m' est ne pouvoir te quémander une bribes de ton temps, pour pouvoir dans un autre lieu te rencontrer ne fusse que pour te contempler, mais hélas tout comme simplement une autre forme de réponse écrite que le strict nécessaire comme prescrit le manuel de la correspondance parfaite...je peu toujours espérer

Douce Genevieve mes mots te sembleront peu être acides et amers, mais bien des choses me deviennent sans allégrie de vie, ta prochaine venue me réjouit le coeur, te voir, te parler, te toucher, ensemble cuisiner ( hélas....pas s' aimer)

dommage que tu ne lises mes mails que bien tard dans le temps et les un a la suite des autres comme la page des sports ( si toute fois tous sont lu, vu l' exédent combien ne vont à la corbeille....) je sais pertinemment que tu me prends pour un paranoïaque, on m'a tellement ris au nez chaque fois que j'ai voulu montrer une pointe de sentiments que jen suis devenu très méfiant et mal pensant. JAMAIS ( y en a des jamais..pas vrai) je ne me suis autant extériorisé qu'avec toi, tu m' es trop c'est plus fort que toute ma volonté, depuis la fois ou tu entrée dans la chambrée et ou je t'ai appelée Gene ( la première fois que je t' ai vue c' était a la consultation et la tu m' étais complètement indifférente et m' inspirait méfiance) peu après je t'ai rêvée toutes les nuits à l'hopital, il y a eu les petits dessins, les petits mots bien gentils, le tableau et au fur et a mesure tu m' entrais dans la peau, c' était bien mais bon après on oublie un fois hors de l'hosto...... que nenni ! c'est la que le blues véritable a commencé, JAMAIS (encore...y a pas un autre mot ?) je n' avais écris a personne ( l' orthographe en a témoigné et ........témoigne toujours) plus que , il fait beau, la mer c'est super, bon baiser. qu'est ce que j'en ai bavé, qu'est ce que j'ai eu bobo dans le coeur, j'ai même du foutre le camps une semaine a Pise pour essayer d'un peu t'oublier, pense tu c' était encore plus fort ( t' imagines les km que ça peu faire l' amour ) et de blues en blues j'en suis arrive à l' éventration...oh putain ! tu allais me réopérer oh putain j' allais te revoir vivre, bouger , parler ohhh putain le pied, le rêve, l' extase , le nirvana.... ( faut quand même être con de se réjouir de se faire ouvrir les tripes pour pouvoir revoir son dieu....ben je l'ai fais) alors la après j'ai encaisser 10 fois plus qu' avant, un zombie qui marchait dans la rue perdu dans les rêves de son idole, tout sujet de conversation etait Gene, Gene et encore Gene...un jour le téléphone a sonné tu voulais venir manger, c'était un mercredi .. oui mais c'est fermé que je t'ai dis....( quel con, mon coeur battait a tout rompre de t"entendre , tu veux venir et mon imbecilité de bouche te dis machinalement c'est fermé...).toujours maintenant je me flanquerais des baffes, c'est grace a Maria qui a combiné l' affaire que tu es venue....je marchais sur l'eau ,j'étais au nue...je me rappelle une phrase que tu m' as dite ( quelle mémoire) nous sommes deux phénomènes vivant chacun sur une planète différente des fois on se rencontre et puis chacun retourne sur sa planète... (oui ben.... elles ne se rencontrent pas souvent les planètes différentes) et puis on s' est tomber dans les bras l'un l'autre....j'en ai eu les larmes aux yeux, j'ai du me détourner, j'ai cru partir en apnée 10 minutes tant mon coeur battait fort, les jambes qui tremblaient, m'en a fallu pour m'en remettre (tu vois l'effet que tu me fais, une prochaine fois je prendrais une canne et un bonbonne d'air) mais après O bordel de putanasse qu'est ce que j'ai eu mal, j'étais tout le temps triste et j'ecrivais et j'écrivais le jour la nuit, partout partout je pondais texte sur texte et je te rêvais sans trêve, a chaque fois que tu es venue ( je t' épargne les épisodes sans quoi tu aurais de la lecture pour deux mois) j'étais aux nues, mais il fallait que je me défonce la gueule au whysky et à l'herbe, tant l' heure de ton arrivée ne passait jamais ( je savais assumer l'alcool, l'herbe aussi.....) dès que tu étais la QUELLE FIESTA , je te jure que j'en ai fais des fêtes et des mémorables...mais aucunes ne valent celle que j'ai faite avec toi, le moindre souvenir est enmagasiné dans ma mémoire, que de nostalgie j'ai éprouvé a chaque fois que je passais devant le petit local de la salle de bal, tout ce qui est toi m'est nostalgie..mes cheveux je ne le ai plus coupés depuis la première fois que tu es venues dans l'ancienne maison, je ressens encore ta main serrant la mienne si fort qu'elle m'a éléctrifié tout entier, les cheveux sont toujours la, . la boucle d'oreille ( si mal attachée) c'était pour mes 50 printemps, j'aurais voulu que ce soit toi a percé le lobe... mais bon, tu étais là c'est ce qui comptait .... et elle est toujours la.

des années durant des photos de toi son restées sur le mur a clichés ( c'était un mur tapissé de photos) pas un jour je n'ai pas regardé ces souvenirs de la soirée chez toi ( pour moi ce fut l'extase en charter, le miracle, l'entrée au temple de mon dieu..j'ai écrit un texte de 5 pages sur cette soirée) et puis il y a eu le petit ascenseur....toujours maintenant je m'en veux d'être resté comme un connard hébeté, je maudit ces sacs que j'avais dans les mains, je maudit cette descente si brêve, je me maudit d'avoir été si imbécile...bordel comme je m'en veux toujours de t'avoir déçue, tu étais toute en flamme et moi.....pietre bouffon imbécilisé aaaah comme je me maudit ( tiens je vais aller devant le miroir et me cracher à la tronche...c'est pas possible d'être si bete. longtemps j'ai pensé que tu m'en avais voulu, crois le bien je le regrette toujours aujourd'hui d'etre reste comme un idiot palnté la.... et puis le temps passa et peu a peu mon ardent s'aquiesa, mais jamais les souvenirs de tout ce qui est toi , il a fallu que le cataclysme qui nous tombe dessus me fasse te revoir ...aah oui tout vetu de blanc assis sur ce banc ça a été, naturel, désinvolte ...mais déja le son de ma voix ne m'était plus le même, bof ça passera...tintin c'est reparti pour un tour, mes mots parlent pour moi.

Genevieve je vais perdre Maria, et tu m'es là plus fort encore que jamais, je suis au abords du gouffre, le bord est d'un bien proche lointain, l'abysse me semble si noir, je me raccroche a ton image pour puiser toute la sensibilité que je puis exteroriser, ta venue me sera le plus grand des bonheurs, Genevieve je t'en supplie trouve une date pour venir, ton travail n'est pas la réclusion une soirée au moins tu peu te liberer, je ne sais comment t'implorer, j'ai si peur que tu n'en arrive encore a oublier...je t'apprendrais des trucs culinaires ( puisqu'on cuisinera ensemble, j'aurais nouveau la plus douce, la plus ..la plus tout des aidantes) y aura du vin, du fromage, le tapis rouge, les bougies, des petales de roses partout sur ton parcour, y aura ben laden si tu veux qu'on l'invite y aura tout ce que tu voudras, si tu veux j'irais éteindre tous les feux pour que tu arrives plus vite, je ferais pousser des palmiers pour te donner un air de vacances, je pourrais tout faire...sauf arreter la course des aiguilles et a nouveau tu repartiras...mais n'y pensont pas, debout, assis, a genoux, a plat ventre comme bon te sembleras...donne moi la date ou tu viendras je t'en implore.

la tête entre les mains ton image ne me quitte pas, mais qu'est ce que j'ai fait pour mérité cela, une partie de mon coeur se déchire et l'autre part en lambeaux, ça fait mal des deux cotés à la fois ( et y a pas de médicaments contre ça...pour une partie c'est le docteur tout entier qu'il faudrait, l'autre hélas!

Genevieve j'aimerais tant une reponse de toi différente de la routine des comment ça va, la simple petite phrase de cloture de ton mail m'a fait un plaisr comme une cathedrale.

je sais que la situation est des plus loufoque, une moitié de moi est en train de s'éteindre et mes plus douces pensées vont vers toi, je n'ai même plus la force de lutter voila plus de 10 ans que je mène un combat que je perd a chaque fois que je te revois, même les mots n'ont assez de puissance pour exprimer mon resenti pour toi.

voila Genevieve je m'arrete la sans quoi je n'aurais de cesse de continuer, je suis heureux de t'apporter un petit quelque chose qui te fait chaud au coeur par le biais des mails, je suis heureux que tu lise mes écrits, mais ne sais si tu en perçois le ressenti.

avec tout ce que j'ai comme sensibilité dans le corps... Genevieve ich liebe dich very muchas beaucoup

Roberto.


je t'idolatrerais 365 jours par ans, je... tu ce que tu voudras, mais VIENS donne moi une date..please

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


O douce et tendre Gene, je ne te dirais pas de prendre exemple sur moi en moins d'un mois j'ai perdu 12 kg...APRES .. je serais format Auchwitz !

hier on m'a proposé des remontes pentes plus hard que mon cannabis...je me suis imposé de ne verser ni dans les drogues, ni cachets, ni alcool, ni de stopper la machine ( il nous avait été enseigné de garder une balle comme billet de sortie, mais ça c'était le temps des ploucs....je ne crois pas que j'aurais la lacheté de commettre cette connerie...on en a qu'une de vie ( tout comme il n'y a qu'une Maria et une Gene) j'ose esperer que les rêves de toi y veilleront.

O divine créature, voici le troisième jour ou je me tape une demi mogadon ( sinon moi pas faire dodo, déja que je vois le lit vers les 4 , 5 h) les écouteurs ultra top sur les oreilles j'attend l'effet du cachet en écoutant , devine ....mais oui pink floyd et devine a de qui je rêve ?

O sublissime Genevieve ( rien que ce nom m'est fièvre) je t'en conjure , lorsque cette date viendra ( il le referont bien un jour ce concert) libere toi de ton bagne et laisse toi offrir une soirée mémorable, inoubliable cela fera le plus grand bien a tous les deux d'un peu oublier les affres de la comédie de la vie.....maintenant faut voir si les circonstances le permetteront... j'échafaude des plans de joie et de lumière, alors je vais bientot sombrer dans l'abime, ce sera à la paille et non à la petite cuillère qu'on me ramassera...quelle épave vais je devenir, pendant combien de temps resterais je sans voir la lumière du jour, combien de temps pour reprendre gout à une vie, que de question qui ne tarderont a avoir réponse.....mais bon je veux pas te foutre le cafard.

aller hop du bon son


http://www.youtube.com/watch?v=whIq4iw2AHI


O creature faite de cette tendresse que seul je puis ressentir, il est une phrase qu'un jour tu m'as dite... tu fais travailler Maria .., la bouche qui t'a dit cela de ces yeux a t-elle vu qu'outre a être en cuisine , les perpétuelles transformation et les nuitées entières devant le chevalet, me laissaient bien peu de temps pour vagabonder a ne rien faire, de toute manière ce n'est qu'un des nombreux qualificatifs dont on m'a affublé, quand on est hors norme ça fait beaucoup jazer et plus ça cause plus ça embelli de méchancetés, c'est ça l'etre humain, l'homme est le cancer de l'univers


ecoute ça O phantasmagorie de mes rêves les plus doux, une mise en bouche... comment ne pas te songer avec une musique pareille


http://www.youtube.com/watch?v=TQYaVb4px7U&feature=related


O beaute faite femme, je te laisse deviner ce que cela donnerais you and me et ça en sourdine


http://www.youtube.com/watch?v=xuYWhsjFpNM


O toi, outre a des mots qui échaude le corazon, tu as droit a de la bonne musique, c'est pas les " copines" qui ont droit a ça, ou alors..après SI toute fois tu me lis, car tu es si mystérieuse...en te voyant au compte goutte c'est sur que c'est dur de te percer ( pas percer dans le sens que tu pourrais comprendre...que nenni, avec toi ce serait une communion vers la sublimité de l'extase et non "percer"), comme les heures passent quand je t'écris, les mots me viennent tout naturellement mais je revasse beaucoup en les pondant, cela prend plus de temps , comme tout plaisir il faut en savourer chaque instants


aller je t'enmène chez les motards


http://www.youtube.com/watch?v=k4VFFBCa5Aw&feature=related


il y a belle lurette que j'ai racroché d'avec ce milieu, dans peu de temps ma moto me reverra t-elle jamais un jour comme cavallier ?


O etre si cher a mon coeur, voici encore venu le moment d'ultimer, toute chose a une fin (je ne suis que trop bien placé pour le savoir ces derniers temps)


une petite dernière...qu'est ce que j'ai pu écouté ça et te penser entre tes deux interventions, qu'est ce que j'ai rêver.....( toujours maintenant mais encore plus fort)


http://www.youtube.com/watch?v=ubD5dV4V-Os


Genevieve

ti amo tantissimo

Roberto

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

O sublimité, des fois je me dis.....j'ai quand même soixante ballais ( pas dans la tête ça c'est sur....60 ballets d'accord mais toujours en parfait état de marche !) qu'est ce que je vais casser les burnes à la donzelle avec mes je t'aime moi non plus qui veront le jour un vendredanche d'un mois d'octembre, c'est comme dans les bulles de bandes dessinée ou on voit le petit démon noir et l'ange blanc qui parlent au perso ....le petit ange dit ..elle est si jolie et si douce elle a besoin d'un peu de douceur. et le demon ppppfff elle se fout pas mal de toi et du peu que tu es ......et crois le bien ils sont la tous les deux quand j'étalle mes mots.

aller musica c'est la forme aujourd'hui



http://www.youtube.com/watch?v=PfAWReBmxEs&feature=related



ecoute tu seulement les zik que je t'envois, ou pour ça aussi tu n'as pas le temps ? que de questions sans réponses..! si j' inversais mes mots..je l'aurais vite la réponse... ça c'est sur mais la n'est surtout pas mon but plus de disputes.



O havre de paix et de douceur, je vais te raconter une belle histoire..il était une fois un p'ti gars hors du commun qui de hippies passa dans l'élite de l'armée , ce fut dur d'y arriver, que d'épreuves a surmonter, les années de noviciat écoulée, j'étais operateur des forces speciales made in Italy, une belle carrière, les primes n'arretaient de tombés, 20 ans de service et puis une pension ultra genereuse (+- 120.000 francs)...mais voila j'ai rencontré Maria, l'étoile parmis les étoiles j'ai de suite ressenti qu'elle était l'affection et la chaleur dont j'ai tant manqué, c'était le juste numero , la perle rare, les trops nombreux départs en mission m'éloignaient trop d'elle, j'ai envoyé valdinguer commando et force armée et 7 longues et dures années et nous nous sommes marié, je suis entré dans la police,, elle venait en patrouille avec moi ( je travaillais en solitaire et la nuit .j'avais pas envie qu'un connard de mon camp me tire dessus par erreur il y a tellement des cons dans la police) nous ne nous quittions jamais, que d'aventures et mésaventures n'avons nous vécus, nous n'avons jamais été séparé que pour une vingtaine de jours et peu etre deux fois en 39 années, Maria c'est le marionettiste qui fait mouvoir Casanova, elle a accepté toutes mes folies , elle a surtout du me supporter, que de fois ne m'a t-elle je dois vraiment t'aimer pour en arriver a te supporter, JAMAIS nous ne nous sommes disputé et se tirer la gueule plus d'une heure ou deux, elle a fait de sa vie un malheur pour faire de la mienne un bonheur, c'est vrai je le reconnais je suis fort spécial, voir unique mais bon c'est comme ça, j'aurais pu etre mongol ou noir, savant ou clochard, mais je suis comme je suis ( et je ne m'en porte pas trop mal, je m'aime bien ...des fois) nous n' échaffaudions même pas des plans de veillesse tant nous étions jeune d'esprit, tout filait come sur route du desert Californien et puis voila un coup de dès du destin en a décidé autrement Maria tout doucement s'en va et ne reviendra plus.



http://www.youtube.com/watch?v=nPLV7lGbmT4



O douce et tant aimée Gene, qu'est ce que je vais prendre comme baffe dans la gueule, ça va etre le KO direct, paf au tapis, pour la première fois je vais perdre un etre cher et qui plus est le plus cher, je perd tout comme a une mauvaise passe au poker dont je ne saurais jamais me refaire...putanasse le vide que ça va être, la comédie de la vie aura t-elle encore saveur, quelle joie, quel plaisirs restera t-il, aller de l'avant certes mais pour aller ou? mes filles ont leur vie, les petits enfants....je serais dans les oubliettes quand ils seront un peu plus grand, a quoi encore me raccrocher, tout s'éteind déja en moi, des toiles restent inachées sur le chevalet, des sculptures agonisent sous les pluies en attente de finition, même mes arts m'abandonnent



http://www.youtube.com/watch?v=oMOsXXJw7pA



elle a des fois des droles de tournats mais c'est la vie



http://www.youtube.com/watch?v=eVL4sLeFkBY



même les meilleurs s'en vont



http://www.youtube.com/watch?v=oMOsXXJw7pA



O etre qui fait tant battre mon coeur, mes échaptatoires me font quelque peu oublier..



http://www.youtube.com/watch?v=YtISqOjbR4Q



un peu plus tot qu'a la pleine nuitée je m'en vais ......te rêver



http://www.youtube.com/watch?v=Bqvcmud3LFQ&feature=related



Genevieve

ik hou van je

Roberto

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




http://www.youtube.com/watch?v=_4IRMYuE1hI



O douce et tendre Gene, samedi Maria est allée avec Vanessa faire quelque pas , dimanche nous l'avons enmenée sur un marché en chaise roulante et ce matin elle est partie prendre un café, au delhaize et à la poste et le tout a pied. elle se réalimante un peu plus, les ms direct elle en demande un +- toutes les 12 h, la nuit elle bouge un peu moins ( OUF car ça te tue le sommeil écourté avec brusquerie) , elle a tout un autre moral depuis quelque jours , ça paye.

Elle demande de temps a autre..et Gene elle vient quand, c'est quelqu'un de bien je vais prier padre Pio pour elle ( si il te vient en aide comme il l'a fait pour elle...te ne seras pas beaucoup plus avancée) fait quelque chose de bon et prepare du vin...donc tu vois y a pas que moi qui t'attend, ( moi je bout d'impatience je suis sur des charbons ardent...j'attend avec impatience ton coup de telephone...je veindrais mardi..



http://www.youtube.com/watch?v=X-77txuiVXs



O tendresse hier jour de colère et d'ire j'aurais tué le monde entier, trop fatigué par ces nuits sans ou trop bref sommeil, les nerfs a fleur de peau comme un automate au piles dechargées exécuter le travail en entendant la fin de la journée pour nulle quiéte trouver..(waouw ça m'a pris de plein fouet et j'accuse.. ce n'est pas 12 mais 7 kg, la balance etait déreglée (merci Ness), dans mes fureurs mentales tu étais comprises dans le prix...elle ne viendra pas , elle oubliera , elle n'en a rien a foutre de toi, le demon me triturait l'esprit pendant que l'ange me sussurait patience et longueur de temps font plus que force et rage, on récolte plus de mouches avec du miel qu'avec du vinaigre, finalement j'ai opté pour l'ange.. je sais pertinement que tu as peu de temps et trouver une breche dans ton agenda et souvent un tour de passe passe, nous attendrons le temps qu'il faudra mais on sait que tu viendras, si tu promet tu fais, et c'est avec le tapis rouge que nous t'aceuillerons.



http://www.youtube.com/watch?v=TFLRHPUWBI8



O déesse de mes rêves phantasmagoriques les plus osés, je repense souvent à tes mains , a tes ongles si soigneusement curés et d'une stricte régularité, tes doigts qui se meuvent avec agilté et rapidité...ces même doigts a qui je suis redevable d'une vie...aaah si je pouvais t'aduler et tout autant t'aimer en contre partie.... le condamné qui s"amourache de son tortionnaire...c'est drole comme histoire ça non



http://www.youtube.com/watch?v=w9TGj2jrJk8



O douceur cette nuit je vaiste songer sur de la lounge



http://www.youtube.com/watch?v=bRWSvzbFRLU&feature=related



c'est tout aussi bon du moment de rêver de ta beauté...et sutrout de ton ardeur, ça fait chaud plus qu'au coeur



O dear Genevieve



Seni seviyorum



Roberto



Don't forget we wainting for you...

sous titrage

n'oublie pas on t'attend

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

o douce et tendre Gene, c'est plus fort que moi, j'ai besoin de l'écriture mais c'est surtout de toi dont j'ai besoin, te savoir la me réjouis le coeur comme tu ne peu te l'imaginer, lorsque j'étale les mots c'est un peu comme suis je pouvais te toucher tu m' apportes beaucoup de tendresse et de sensibilité , désolé de n'avoir reconnu le doux son de ta voix, comme cela tu auras eu l'ocasion d'entendre un de mes ports de masques, mais depuis que Maria est malade on travaille pas mal, voila trois jours qu'il fait très chaud chaud et on le sent passé aux fourneaux, waouw Vanessa est une fille formidale, elle sait tout faire et d'un calme, j'en ai fais ma bete de combat quand elle était plus jeune..ça a payé ! Quand je regarde faire Vanesa j'essaye de t'imaginer, elle c'est un taureau tout come toi, elle sait assumer et la fermer, elle a de la rétorque, ainsi que du caractère ,pas gènée pour un cent , elle n'est pas conne et sait se démerder tout comme prendre les devants, elle est plutot solitaire dans ses agirs, elle sait s'entourer et selectionner etc etc mais surtout elle est très jalouse, bref pas mal de trucs qui sont très semblable a toi .

O tendresse un truc que j'ai pas fini au telephone..le tour de rein, je vais chez Martin et il m'aperge d'embrocation version spray....le con ça m'a coulé dans la raie du pot d"échapement....j'aurais pu courrir les 100 m avec un champion olympique.

O etre de douceur, je vais te faire une autre confidence, en 39 ans de carrière conjugale je me suis trompé de Maria 2 fois en tout et pout tout..j'étais flic, l'uniforme, l'été, les chaudasses, vidoir d'un soir , et puis j'étais pas pinocchio, tout mince tout bronzé aller hop envoyez c'est pesé...(on s'en fout du bronzage puisque j'étais tout le temps de patrouille de nuit), bof des aventures d'un soir qu'on ne revoit plus jamais ( je n'aurais même pas su les reconnaitre..) bien sur il y en a eu d'autre occasion ( tu ne peu t'imaginer le nombre de mal baisées qu'il y a...) mais bien peu m'en importais, Maria ne méritait ça, bien loin de la, tu es la seule pour qui j'ai éprouvé autant de sentiment, pour qui j'en éprouve encore plus qu'avant; la seule a qui j'ai osé dire..je t'aime sans en éprouver nulle gène, que de fois je me demande le pourquoi, jamais je ne te vois, je ne puis ni te toucher, caresser, embrasser, bai....(sorry, faire l'amourer) c'est peu etre con de tant en baver pour du vent, mais JAMAIS je n'aurais cru pouvoir exterioriser autant de sentiments, a chaque fois que je te vois, t'entend, te lis (même peu) ou te pense , peu après paf il m'en tombe les bras et je deviens nostalgique et ça fait mal...comment a tu fais? moi qui suis invivable avec moi même, mon égide est faite de hargne et haine..et toi tu es parvenue a me mettre le coeur en peine, l'ame en émois, et l'esprit en désarrois.AAAH si tu savais comme je voudrais que tu sois ici , tu as cette fraicheur de la prime jeunesse, la première et si belle amourette, au creu de tes bras il doit y faire si chaud que j'en oublierais toutes tristesses et le fait de d'^tre si près de toi ferait déborder le corazon d'allégresse...qu'est ce que c'est dur de tant te rêver et ne jamais pouvoir l'enlacer....saleté de sort pourquoi m'avoir choisi pour infliger le pire de tes calvaires.

O si jolie creature qui tant fait battre mon palpitant, lors de ta venue je ne perdrais pas une minute de ton temps, je boirais tes mots, me gaverais de ton image, rien que te voir te mouvoir a mes cotés va faire de moi un autre homme, ma tête déborde de projets, tant qu'il te faudrais des jours avant de pouvoir retourner ....retourner chose qu'il te faudras hélas faire...putain pouquoi toutes les plus belles choses ont elles une fin?

AAAh finalement je vais te revoir autrement qu'en tablier blanc, faite chauffer les machines tous au garde a vous Gene arrive....on pourrais aussi la faire ..Gene est revenue..

http://www.youtube.com/watch?v=2WK68q9DOn0

fouctra quel grand monsieur Jaques Brel ça c'est de l'artiste

AAh joie m'est de savoir que mes écrits te procurent quelque chose (tout comme j'epère de tout coeur qu'ils te font resentir quelque chose) et teintent quelque peu ton univers a senteur de médicaments, de quelque peu d'agréménts.

c'est la bonne humeur aujourd'hui v'la du bon son..me dis pas que tu ne connais pas ça...

http://www.youtube.com/watch?v=BwxJ46HWXbAne

yeah...d'la mecanique comme j'ai souvent dans les oreilles

http://www.youtube.com/watch?v=d8EHQBwF7oY&feature=related

un peu de blues....cette musique et toi a mes cotés...ça risque de bouger.

http://www.youtube.com/watch?v=4O_YMLDvvnw

celui ci je ne te dis pas...

http://www.youtube.com/watch?v=o1ONRpYDkhA&feature=related

Voila O déesse de mes rêves les plus fougeux, pour toi, du rire, de la zik et un peu de bonheur, pour moi..ultimer cet écrit me gele le coeur

a bientot O candeur

Genevieve

ek is lief vir jou

Roberto


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

O fruit de la pasion qui m'est le fruit interdit, dans lequel je morderais a pleine dent pour accomplir le péché originel, et voila le jour de congé partit rejoindre ceux des dates passées , tout au long de cette journée tu as été mon unique pensée, te songer avant de prendre sommeil, te rêver avant d'être réveillé, c'était déja pas mal...maintenant c'est même la journée, je suis encore tout nostalgique, le peu de chose qui me portent encore quelqu 'interet son empruntes da ta douce image, je ne parlerai que de toi...ça y est c'est reparti pour un tour, ca faisait déja mal ...ça va faire encore plus mal, j'ai le coeur qui se seinde en deux, une de tristesse et de douleur l'autre de joie et de bonheur et toute deux me filent entre les doigts comme l'eau d'une source qu'il est impossible de retenir...pourquoi je n'ai pas été berger, l'air, la liberté, la solitude, pas de tracas ...une petite chêvre de temps en temps et on en tombe pas amoureu,... non il fallait qu'une partie de moi s'en aille petit a petit et que j'attrape le begin pour l'inacesssible étoile..que peu t'on désirer de plus de la vie ...

http://www.youtube.com/watch?v=qbHD7mKzHyE

O tendresse comment mes gérémiades ne te sont elles encore venues en sufisance ? les mots sont certes beaux mais ils sont tellement lourds de mes peines, emprunts de mélancolie et dans l'entre ligne y est inclue tant de sensibilité comment cela n'en arrive t'il a te fatiguer.! chaque jour les mots que je te dis avec les doigts s'étalent de plus en plus vite, et pourtant je n'ai nul brouillon ni plan détaillé, je n'ai même aucune idées dès que j'ai la page blanche, ça démarre c'est peu etre cela qui concède le qualificatif d'artiste..une oeuvre est sans nulle valeur si elle n'exprime pas un sentiment, dans ma phraséologie au fil des heures je suis au firmament, dans la comédie de la vie je souffre moultes tourments, je suis pret a pactiser avec un démon, tout comme je donnerai des années de ma vie pour pouvoir t'enlacer , t'embrasser , te caresser, mais hélas rêves et réalités ne sont de même communauté (note que des fois il arrive...que les rêves se réalisent, ...alors la c'est la fiesta.)

http://www.flixxy.com/we-no-speak-americano-tabletop-dance.htm
AAAH you , me and this music

http://www.youtube.com/watch?v=4TYv2PhG89A

et ça ....

http://www.youtube.com/watch?v=OUG-pD-B_rc

et tant d'autre et d'autre, tu m'es un conte de fées alors pourquoi ne le mettre en musique..

O douce et tendre Gene j'ultime ici sans quoi tu en arriverais a me rêver (ou plutot cauchemarder) et le matin tu serais très fatiguée.

and now ladyes and gentlemen, vous l'avez tant attendu voici...... le mariage de Genevieve Remacle ...si il avait eu lieu (heureusement que non...je n'aime pas les concurents) ça aurait donné ceci..


http://www.flixxy.com/wedding-entrance-dance.htm


ça c'est de l'originalité, avec la fantaisie qu'il y a en toi tu en aurais été capable..

Genevieve

Ես սիրում եմ ձեզ

Roberto


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.casanova.forumactif.com
 
Jivaros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Frachet Léon
» Rapports "Nord-Sud", quel Regard pour quelles Relations ?...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Casanova :: PERSONNAGES EN PAPIER-
Sauter vers: